Pourquoi est-ce qu'on ne danse pas tous la même danse de ligne?

Vous vous rendez dans une salle de danse ou un endroit différent de votre endroit habituel pour danser. Vous entendez une des chansons à la mode que vous aimez et que vous dansez en ligne. Vous vous rendez donc sur la piste de danse entouré d’autres danseurs, prêt à partir. Le DJ compte le début de la danse et vous constatez avec confusion d’abord, puis déception, que les gens dansent une toute autre danse! Vous retournez donc vous asseoir, déçu, à moins que vous ayez décidé de les suivre comme vous le pouvez.

On me demande régulièrement pourquoi n’est-on pas capable de s’entendre pour danser la même danse. Je peux certes comprendre la déception et la frustration que cela peut créer. Bien qu’il semble simple et logique de dire qu’on a qu’à tous s’entendre, la mise ne pratique en est beaucoup plus difficile.

Sachons d’abord qu’il existe plusieurs associations différentes qui font la promotion de la danse de ligne et qu’il n’y a aucun regroupement les chapeautant. Pour en nommer quelques-unes, notons Acti-Danse qui est la division danse de ligne de la Corporation des professionnels en danse sociale et sportive du Québec (C.P.D.D.S.Q .), Uni-Danse, DELQ, APDEL, et Prodel auxquelles il faut ajouter les innombrables écoles ou associations de danse country. Chacun propose ses chorégraphies propres et les enseigne à leurs professeurs membres, qui les enseignent à leur tour à leurs élèves. Il faut ensuite ajouter toutes les chorégraphies créées indépendamment par les professeurs pour leur école et professeurs de danse de ligne indépendants.

Ces associations sont à but non lucratif mais elles exigent toutes une adhésion payante de la part de leurs membres afin de défrayer les coûts des photocopies des fiches techniques, l’enregistrement des vidéos de démo et d’enseignement, la tenue des congrès dans lesquelles on enseigne les nouvelles danses, la correspondance, la publicité, l’administration, etc. Les professeurs sont tenus de respecter les droits d’auteur régis par l’association à laquelle ils appartiennent. Ainsi, le professeur ne peut enseigner que les danses provenant de ou des association(s) dont il est membre.

Lorsqu’une nouvelle chanson arrive à nos oreilles, les chorégraphes se sentent inspirés et créent rapidement une chorégraphie qu’ils proposent à leur association. Comme chaque association est indépendante et qu’il n’y a aucun organisme régissant ces pratiques, c’est ainsi qu’on se retrouve avec plusieurs chorégraphies pour la même chanson.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

© 2016 Dansomax   (créé avec Wix.com)